Récit d'un voyage éclair en Russie !
 
En 14 heures j'ai fait Paris > Moscou ; Moscou > Paris. Je n'ai pas pu prendre ma correspondance pour Minsk (Biélorussie) car il faut un visa en Russie même pour quelques heures : le temps d'attendre sa correspondance même dans le même terminal. Je me suis renseigné avant, j'ai trouvé plusieurs sources qui disaientt qu'il n'y avait pas de soucis car c'est une zone internationale tant qu'on ne quitte pas le terminal, comme je le supposais. C'est aussi écrit dans les consignes de vol de la compagnie joint avec mon billet et j'ai redemandé aux agents de l'Aéroport CDG à Paris, réponse « pas de problème, voyagez tranquille, c'est une zone internationale, blablabla», donc une fois dans l'avion j'étais plutôt serein... Arrivé à Moscou, les échanges avec les gardes frontières étaient absurdes, ils parlaient mal anglais et quand ils comprenaient ce que je disais, ils faisaient semblant de pas comprendre ou répondaient autre chose, ils répétaient «don't have visa »... Des heures à attendre sans manger et sans boire après 5 heures de vols. Je leur ai demandé s'ils pouvaient faire un visa temporaire le temps de ma correspondance (5 petites heures), aucune réponse et puis finalement, au bout de 3 heures un jeune en civil de 20/25 ans me dit de le suivre, il parlait bien anglais, lui, et me dit « voilà ton prochain vol est dans 3 heurs pour Paris, tu dois attendre ici», je suis devenu tout rouge, je voulais lui dévisser la tête, j'ai essayé d'argumenter et de parler à son supérieur, il est vite parti par une petite porte avec son badge. J'ai été voir d'autres agents qui m'ont répondu de retourner à Paris faire un visa et de revenir à Moscou après (de la grande démence)... J'ai erré dans les couloirs et les magasins vides de cet aéroport en attendant mon vol, j'ai pensé à la fin j'avais plutôt hâte d'être rentré en France.
Europe, Canada ou même aux USA ou Ukraine, je n'avais jamais eu de refus malgré qu'il faille souvent remplir des papiers et répondre à des questions très lourdes parfois, là vraiment je suis surpris je crois que ça témoigne de la fracture entre est et ouest ou alors ils ont pas aimé qu'on gagne au foot:-). Ce qui me dépasse c'est de pouvoir décoller à Paris sans problème...
Je ne pourrais donc pas jouer au Микромир Festival organisé par mon pote ce soir et demain à Minsk mais je reviendrais avec un visa ou sans passer par Moscou, j'espère bientôt !
 
Diabolisme !
 
Story of a flash trip to Russia!
 
In 14 hours I did Paris> Moscow; Moscow> Paris. I could not take my correspondence for Minsk (Belarus) because it takes a visa in Russia even for a few hours: the time to wait for his correspondence even in the same terminal. I inquired before, I found several sources who affirmed that there were no worries because it is an international zone until we leave the terminal, as I supposed. It is also written in the flight instructions of the company attached with my ticket and I asked the agents of CDG Airport in Paris, answer "no problem, travel quiet, it's an international zone, blah blah" So once on the plane I was pretty serene ... Arrived in Moscow, the exchanges with the border guards were absurd, they spoke poor English and when they understood what I said, they pretended not to understand or answered Another thing, they repeated in a loop "do not have visa" ... Hours to wait without eating and without drinking after 5 hours of flights. I asked them if they could make a temporary visa the time of my correspondence (5 small hours), no answer and then finally, after 3 hours a young in plain clothes of 20/25 years tells me to follow him, he spoke good English, he said to me "here is your next flight is in 3 hours for Paris, you have to wait here", I became all red, I wanted to unscrew his head, I tried to argue and talk to his superior, he quickly left by a small door with his badge. I have been to see other agents who told me to return to Paris to get a visa and to return to Moscow after (of the great madness) ... I wandered in the corridors and empty shops of this airport while waiting for my flight, I thought at the end I was looking forward to returning to France.
Europe, Canada or even the USA or Ukraine, I had never had a refusal, despite the fact that I often have to fill in some papers and answer very heavy questions sometimes, there really I am very surprised I think that it shows the fracture between east and west or they did not like that we win at football :-). What is beyond me is to be able to take off in Paris without problem ...
So I could not play at the Mikromir Festival organized by my friend tonight and tomorrow in Minsk but I would come back with a visa or without going through Moscow I hope soon!
 
Diabolism!
 

 

Pablo Wobble

I leave here my memories of trips, concerts, workshops, video projects and my sessions mix at home. Trips in 7 countries (Canada, U.S.A, Belgium, Ukraine, Portugal, Poland, France) since July 2016, dozens of meetings, compilations releases, a track with Soom T and so good moments :-).

Je laisse ici mes souvenirs de voyages, concerts, ateliers, projets video et mes sessions mix à la maison. Des souvenirs dans 7 pays (Canada, U.S.A, Belgique, Ukraine, Portugal, Pologne, France) depuis juillet 2016, des dizaines de rencontres, des sorties sur 3 compilations, un track avec Soom T et beacoup de bons moments :-).

 

Pablo





APRIL / MAY 2017 BELGIQUE 



FEBRUARY 2017 


JANUARY 2017 UKRAINE / PARIS / CAEN



NOVEMBER 2016 



OCTOBER 2016 


SEPTEMBER 2016 / FOIRE INTERNATIONALE CAEN (MEKONG)



AUGUST 2016 / PORTUGAL


JULY 2016 / POLAND 

JUNE 2016